Quel avenir pour le logement et l’urbanisme au Pays Basque ?

Sommaire

1‐ Quel avenir pour le logement au Pays basque ?

2‐ Primaires citoyennes

3‐ Droits des femmes : non au recul

4‐ Réforme des institutions

5‐ Maite Dut : Marracq, un collège olympique !

6‐ Agenda

1‐ Quel avenir pour le logement au Pays basque ?

J’étais l’invitée du débat organisé par Sud Ouest au théâtre Quintaou vendredi dernier sur le thème : “Logement et urbanisme, quelle politique pour la Communauté d’agglomération Pays basque ?”. Voici les grandes lignes de mon intervention. 

Une grande partie des demandes dont je suis saisie en tant que parlementaire sont des demandes, parfois désespérées, de logements sociaux…Le logement, droit constitutionnel, est aujourd’hui la 1ère préoccupation des citoyens et la première charge des foyers.

1) Un diagnostic connu et partagé :

  • Une pénurie de logements accessibles qui touche les classes moyennes et populaires, les jeunes, les saisonniers, l’hébergement d’urgence et d’insertion…
  • un littoral pris d’assaut avec cet incroyable paradoxe : Biarritz perd des habitants (0,5% en 5 ans) alors que son taux de résidences secondaires explose (au‐dessus de 40%, soit une hausse de 10 points en 10 ans). Quelques taux de résidences secondaires : Saint‐Jean‐de‐Luz : 46,4 % (vacants 2,6 %), Hendaye : 34,9 % (5,1 %), Arcangues : 17,7 % (4,4 %), Anglet : 15 % (1,8 %)…
  • un déficit de logements sociaux flagrant alors que 70% des ménages sont éligibles à un logement social. Quelques exemples de communes « hors‐la‐loi » : Biarritz : moins de 9%, Saint Jean de Luz moins de 19%, Anglet moins de 15%… Et certaines communes ne sont pas soumises aux dispositions de la loi SRU (Solidarité Renouvellement Urbain, 2000), du fait de leur taille ou de leur localisation. Comme par exemple, Arcangues, Arbonne, Bassussary, Urcuit, Lahonce…Qui deviennent des Auteuil‐Neuilly‐Passy basques !
  • Un étalement urbain qui pose un problème de mitage du territoire et de dessertes de services publics, de transports collectifs, de pollution, etc…
  • Un phénomène croissant et problématique d’AirBnB, de location à la semaine, qui paralyse et une partie du parc immobilier et met une pression à la hausse des loyers sur l’ensemble du parc.

2) Mais des outils incroyables à notre disposition :

  • Il faut souligner apport essentiel de la loi ALUR sur le PLU‐I et et l’EPFL, qui permettent une vision métropolitaine de cette question.
  • Outre les mesures coercitives de la loi SRU il existe des outils incitatifs comme la prime aux maires batisseurs : par ex. Ascain a touché (142590 euros en 2015), Villefranque (125580 euros…).

3) Je refuse un asséchement du territoire, nous devons être touristes et seniors‐compatibles, mais pas un territoire anti‐jeunes, anti‐familles, anti‐classes moyennes et anti‐pauvres ! Que faire ?

  • Porter une intervention publique qui a pour objectif central la mixité, la qualité de vie, bref le vivre‐ensemble !
  • Penser à l’échelle du nouveau territoire et arrêter les querelles de clochers : penser à la fois une nouvelle géographie (pourquoi pas un PLU‐I Pays basque ?) et une nouvelle transversalité (le logement, c’est la mobilité, la petite enfance, les services, la localisation des services publics…). C’est le rôle essentiel du futur SCOT Pays basque‐Sud Landes.
  • Ensuite répartir les activités : essentiel de penser de nouveaux bassins d’activités pour ne pas créer des poches de pauvreté, des zones de logement social sans emploi, sans vie sociale, sans desserte de transports…En Agriculture comme en logement, je suis pour les circuits courts !
  • Prendre en compte les équilibres démographiques sur le territoire mais aussi les évolutions démographiques comme les besoins des jeunes ou le vieillissement de la population (logements adaptés, et plus largement la Silver economy…).
  • Assumer un logement de qualité en centre‐urbain avec de nouvelles formes d’habitat : a‐t‐on besoin de cet étalement de terrains de 2000 ou 2500 mètres carrés quand parfois 500/600 m2 suffisent ? Il faut une nouvelle économie de l’espace urbain.
  • Assumer un interventionnisme de la puissance publique : réfléchir et relancer le débat sur la taxation des résidences secondaires inoccupées.

Le Guide Du Logement Aidé en Pays Basque Et Sud Landes

2‐ Primaires citoyennes

Benoit Hamon a été désigné candidat à la présidence de la République aux termes d’une primaire citoyenne réussie. Je le félicite chaleureusement. La forte participation citoyenne lui donne force et légitimité.

J’adresse également à Manuel Valls un message de respect et d’ estime pour son action au service de notre pays dans des moments particulièrement difficiles.

Il appartient désormais à Benoit Hamon de rassembler toutes les forces de gauche et écologistes autour d’un projet progressiste ambitieux et fédérateur. Sans ce rassemblement, la défaite est assurée.

Jamais une élection présidentielle n’aura été aussi déterminante pour l’avenir de nos enfants. Nous devons éviter le pire, la haine de l’autre, l’exclusion, le rejet, la division avec au final la faillite et le chaos de notre pays. Nous voyons déjà où cela mène aux États‐Unis.

Nous devons et pouvons montrer le meilleur de nous‐mêmes, d’un pays tourné vers l’Europe, enfin rassemblé pour le progrès social et écologique, la bienveillance et la fraternité, capable de moderniser ses institutions, renouveler ses pratiques, de faire place à la jeunesse, en restant toujours fidèle à ses valeurs de laïcité et de solidarité.

Il incombe à chaque Socialiste, militant, responsable, élu, et à notre candidat de réussir ce rassemblement pour gagner au mois de mai.

3‐ Droits des femmes : non au recul

Le contexte européen et international, en crise politique majeure, fait craindre un recul en matière de droit sexuels et reproductifs des femmes, et notamment de l’accès à l’Interruption Volontaire de Grossesse (IVG), que les progressistes ont mis des décennies à faire adopter.

Au XXIème siècle, on ne peut tolérer que les femmes aient à porter les mêmes combats en matière de libertés que ceux portés dans les années 70, du temps de Simone Veil. Les reculs et les conservatismes, ça suffit. Retrouvez ici la tribune que je cosigne avec de nombreux parlementaires sur ce sujet essentiel.

4-“Réforme des institutions : du souhaitable au possible”, tribune dans la Semaine du Pays basque

Vous pourrez lire ici la tribune que j’ai publiée dans la Semaine du Pays basque le 20 janvier dernier.

FullSizeRender

5‐ Maite dut : Marracq, un collège olympique

Nos collégiens se mobilisent pour promouvoir les valeurs de l’olympisme ainsi que la candidature de Paris pour l’organisation des Jeux de 2024, en particulier durant la Semaine de l’Olympisme qui se déroulait du 21 au 29 janvier 2017. Autour du cèdre, la cour d’honneur de l’établissement a été le lieu d’un défilé protocolaire des élèves de latin en tenue d’époque, une cérémonie d’ouverture des Jeux prononcée en diverses langues dont celle des signes, une frise chronologique filmée à la manière d’un « Mannequin Challenge », une formation par 5 classes des anneaux olympiques, « les chariots de feu » joué par les élèves et une prise de vue aérienne de l’ensemble des animations. Ce bel engagement des collégiens de Marracq est parrainé par Patrice Estanguet, médaillé de bronze en canoë‐kayak aux Jeux Olympiques d’Atlanta en 1996, Perle Bouge, médaillée d’argent en aviron aux Jeux Paralympiques de Londres et de bronze aux Jeux de Rio en 2016 et le palois, Damien Traille, joueur international de rugby à XV.IMG_3346IMG_3350

6‐ Agenda

Lundi 30 janvier

14:00 – Permanence parlementaire, rendez‐vous avec des particuliers et des associations

18:00 – Vœux de la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) de Bayonne

Mardi 31 janvier

10:30– Réunion Bureau du Groupe Socialiste Ecologiste et Républicain (SER)

11:00 – Réunion Groupe SER

13:00 – Déjeuner Oliver FAURE, Président du Groupe SER

15:00 – Questions d’Actualité au Gouvernement

16:00 – Séance publique : PPL pour la Promotion des Langues régionales + 2ème Lecture de la PPL adaptation des territoires littoraux au changement climatique

16:30– Commission des lois : Audition de M. Bruno Le Roux, ministre de l’Intérieur, discussion générale et examen du projet de loi, modifié par le Sénat, relatif à la sécurité publique

18:00 – Table ronde Parlementaire “Le parlement à l’ère numérique”

21:30 – Séance publique : PPL pour la Promotion des Langues régionales + 2ème Lecture de la PPL adaptation des territoires littoraux au changement climatique

Mercredi 1er février

09:00 – Réunion Commissaires SER

10:00– Commission des lois : Examen du projet de loi, modifié par le Sénat, ratifiant les ordonnances du 21 novembre 2016 n° 2016 – 1561 complétant et précisant les règles budgétaires, financières, fiscales et comptables applicables à la collectivité de Corse

11:00 – Réunion Groupe SER

14:45– Commission des lois : Examen, en application de l’article 88 du Règlement, des amendements à la proposition de loi organique relative aux obligations déontologiques applicables aux membres du Conseil constitutionnel

Examen, en application de l’article 88 du Règlement, des amendements à la proposition de loi relative aux modalités de dépôt de candidature aux élections

15:00 – Questions d’Actualité au Gouvernement

16:00 – Séance publique : PPL obligations déontologiques applicables aux membres du Conseil constitutionnel +PPL Modalités dépôts candidatures élections+ PPL obligation casier judiciaire vierge pour les candidats à une élection

21:30 – Séance publique : PPL obligations déontologiques applicables aux membres du Conseil constitutionnel +PPL Modalités dépôts candidatures élections+ PPL obligation casier judiciaire vierge pour les candidats à une élection

Jeudi 2 février

14:00 – Permanence parlementaire, rendez‐vous avec des particuliers et des associations

Vendredi 3 février

10:00 – Portes ouvertes – Association L’Adie Pays Basque à Anglet

14:00 – Permanence parlementaire, rendez‐vous avec des particuliers et des associations

18:30 – Vernissage “Oubliés de nos campagnes” DIDAM à Bayonne

Samedi 4 février

10:00 – 4 ans de l’association « Graines de Liberté »

15:00 – Cérémonie de la Sainte Agathe organisée par les chœurs basques Errobi kanta – Mairie de Bayonne