8 mars : pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes

Sommaire

  1. 8 mars : pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes
  2. Benoit Hamon défend les services publics
  3. Maite Dut : hommage à Robert Lagareste
  4. Agenda

 

1- 8 mars : pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes

Il est aujourd’hui indéniable que l’égalité réelle entre les femmes et les hommes est redevenue une priorité et un axe structurant de l’action publique au niveau local, régional, national et international.

De 2012 à 2017, nous avons beaucoup œuvré pour l’égalité réelle.

Au niveau national, l’approche intégrée de l’égalité a prévalu, signifiant qu’au delà des mesures spécifiques visant à aider les femmes, la promotion de l’égalité passe dorénavant par la mobilisation de toutes les politiques publiques.

Depuis 2012, le pilotage de l’action publique a été profondément rénové : 1er gouvernement strictement paritaire, ministère des droits des femmes de plein exercice, réunion d’un Comité interministériel aux droits des femmes qui a débouché sur un plan d’action interministériel élaboré sous la houlette de Najat Vallaud-Belkacem, désignation de haut.e.s fonctionnaires à l’égalité dans chaque ministère, conférences annuelles de l’égalité avec pour chaque ministère une feuille de route de l’égalité, études d’impact sur tous les projets de loi…

Une nouvelle gouvernance a vu le jour, avec des structures qui se sont révélées d’une grande utilité pour le travail parlementaire, telles que le Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes et le Conseil supérieur de l’égalité qui a été réinscrit dans la loi en 2016, mais aussi la création de la MIPROF (Mission interministérielle pour la protection des femmes victimes de violence et la lutte contre la traite des êtres humains).

En qualité de députée, j’ai activement participé à des avancées importantes.

Nous avons voté la première loi cadre en matière d’égalité laquelle intègre l’ensemble des dimensions en matière d’égalité.

Désormais, grâce à la loi de réforme des élections départementales, il y a autant de femmes que d’hommes dans les conseils départementaux.

Les collectivités territoriales doivent déposer tous les ans un bilan sur leur action en matière d’égalité.

Nous avons aussi exigé que 50% des projets d’aide au développement doivent avoir comme objectif principal ou significatif l’amélioration de l’égalité.

La nouvelle diplomatie des droits des femmes reste encore à concrétiser. La nomination d’un ambassadeur ou ambassadrice à la lutte contre la traite, comme cela est le cas en Suède, serait une belle avancée.

Nous avons aussi beaucoup œuvré pour l’une des plus grandes inégalités de genre, la lutte contre les violences faites aux femmes : harcèlement sexuel, violences intrafamiliales, prostitution, cyberviolences. La première loi votée sous cette mandature a concerné le harcèlement, bien et mieux défini quelle que soit sa forme.

Nous avons renforcé l’ordonnance de protection en généralisant le « téléphone grand danger ».

L’adoption de la loi sur la prostitution a marqué un tournant historique en faisant peser la sanction sur le client plutôt que sur la personne prostituée.

J’ai personnellement beaucoup insisté pour que le cyber harcèlement soit poursuivi pénalement.

Nous avons aussi agi pour lutter contre les stéréotypes sexistes et pour l’éducation à l’égalité.

Il reste encore un sujet prioritaire pour les années à venir : la liberté des femmes et leur appropriation de l’espace public.

Dans ce domaine, plusieurs textes législatifs ont été adoptés pour renforcer le droit fondamental à l’IVG : remboursement intégral de tous les actes liés à l’IVG, extension du délit d’entrave jusqu’aux sites internet, suppression de la référence à l’état de détresse et du délai de réflexion.

Nous voyons déjà les effets directs à savoir la réduction des délais et la simplification de la procédure.

Sur le plan social, pour lutter contre la précarité des familles monoparentales (à 85 % ces parents sont des femmes), nous avons mis en place la Garantie contre les impayés de pension alimentaire avec la création d’une Agence de recouvrement des pensions alimentaires qui fonctionne déjà très bien.

La loi sur l’avenir des retraites a permis aussi d’améliorer le niveau de pension de retraite des femmes et de réduire l’écart avec celui des hommes.

Les retraites des femmes dépendent principalement de leur carrière professionnelle, raison pour laquelle l’égalité professionnelle est un combat fondamental et prioritaire.

Nous avons bien avancé mais cela reste encore insuffisant qu’il s’agisse du congé parental d’éducation, la prestation partagée d’éducation de l’enfant, le développement de l’offre d’accueil du jeune enfant, les contreparties obtenues au travail du dimanche et en soirée dans les zones touristiques.

Les obligations professionnelles des entreprises ont été renforcées.

Enfin la parité a largement progressé et les sanctions financières à l’égard des partis qui ne respectent pas la loi ont été doublées.

De nombreux organismes tels les Chambres de Commerce et d’industrie ou les fédérations sportives doivent désormais respecter la parité.

Nous pouvons être très fier.e.s du travail continu réalisé pendant 5 ans. Les travaux sur l’égalité recueillent un écho croissant dans les médias.

Faire avancer la cause de l’égalité restera la priorité du prochain mandat et le chantier est encore immense.

En attendant, rendez-vous ce mercredi 8 mars à 18h Place de la Liberté à Bayonne.

 

2- Benoit Hamon défend les services publics

« Les services publics sont le patrimoine de ceux qui n’en ont pas  »

 

 

 

3- Maite Dut : hommage à Robert Lagareste

Robert Lagareste vient de nous quitter.
Sa vie se résume à l’engagement pour les autres, il appartient à cette génération dévouée, convaincue de la nécessité de construire au quotidien les politiques de solidarit .
En septembre 2014, nous étions nombreux à ses côtés lorsque Nicole Péry lui remettait l’insigne de Chevalier de l’Ordre de la Légion d’honneur, en reconnaissance d’une vie faite d’engagements humanistes et progressistes.

4- Agenda

Lundi 6 mars

13:45 – Interview de Jean-Claude BARROUMES pour Radio Bonne Humeur

14:30 – Permanence parlementaire, rendez-vous avec des particuliers et des associations

Mardi 7 mars

11:30 – Assemblée Générale Association des Combattants et victimes de guerre des Pyrénées-Atlantiques à Anglet

15:00 – Réunion de lancement du dispositif « garantie jeunes » Arrondissement Bayonne

18:30 – Assemblée Générale Association Couveuse Etincelle à Bayonne

Mercredi 8 mars

11:00 – Dévoilement de la plaque de la Rue Estitxu Aranguiz à Bayonne

12:30–Déjeuner avec les femmes élues à la Communauté d’agglomération Pays Basque

14:30 – Permanence parlementaire, rendez-vous avec des particuliers et des associations

18:00 – Manifestation à l’occasion de la journée Internationale de lutte pour les droits des femmes, Place de la Liberté, Bayonne.

18:00 – Invitée à la Remise de l’insigne de Chevalier de l’Ordre National du Mérite à Nilda JURADO- Présidente de Diriger au Féminin

19 :30 – Vernissage-cocktail de l’exposition photos « Machos, histoire de nanas » par l’artiste JANCA, au Planning Familial à Bayonne

Jeudi 9 mars

09:00 – Fêtes d’Anglet « Casse-croûte du marché » avec les chanteurs Lous Pingorlats et Txistularis

14:00 – Permanence parlementaire, rendez-vous avec des particuliers et des associations

Vendredi 10 mars

08:00 – Café Députée au Café du Théâtre – Place de la Liberté à Bayonne

14:00 – Permanence parlementaire, rendez-vous avec des particuliers et des associations

19:00 – 13ème édition des Rencontres sur les Docks cinéma l’Atalante

20:30 – Concert des Choeurs Oldarra et Adixkideak à l’église Sainte-Marie à Anglet pour les 30 ans de la Banque Alimentaire

Samedi 11 mars

11:30 – Vernissage exposition « Fromanger / Leroy : du Pop Art à l’abstraction lyrique au Didam à Bayonne

18:00 – Match de Basket Handisport – Anglet contre Chalon – Gymnase de la Pignada

20:30 – Concert de la Banda des Genêts au Théâtre de Quintaou

Dimanche 12 mars

10:30 – Fêtes d’Anglet : Course des sirènes Itsas Laminen Korrika

14:00 – Défilé et jugement de Sent Pançard et défilé des associations d’Anglet

17:00 – Concert du choeur Vocanti – Eglise Saint- Léon à Anglet