Hypocrisie de la droite sur la Réforme du Conseil Supérieur de la Magistrature

Le 5 avril au soir en séance, j’ai défendu le Projet de loi constitutionnelle portant réforme du Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM) visant à une totale indépendance des magistrats du Parquet par rapport au pouvoir politique.

J’ai insisté sur l’hypocrisie et l’ambiguïté de la droite qui y est favorable dans ses discours ou ses ouvrages, mais qui votera contre ce texte.